• MENU
  •   0

  • COVID-19 : LIVRAISON GRATUITE QC | ONT

Par Isabelle Huot et son équipe

POUR EN FINIR AVEC CES RAGES DE SUCRE!

  Par Isabelle Huot et son équipe

POUR EN FINIR AVEC CES RAGES DE SUCRE!

Plusieurs personnes ont littéralement l’impression d’être «dépendantes» au sucre. Elles ne disposent d’aucun contrôle devant l’une des ces trop nombreuses rages qui se présentent. Est-ce possible de se libérer de cette envie sans avoir pour autant l’impression de se priver continuellement? Si la démarche exige quelques efforts et l’instauration de certaines habitudes alimentaires, il est tout à fait possible de rétablir une saine relation avec ce type d’aliments! Voici quelques astuces pour y arriver :

Manger aux 3 heures

Le fait de manger régulièrement durant la journée permet à la glycémie d’être plus stable. Mais comment la glycémie peut-elle influencer notre envie de consommer des aliments sucrés? En fait, plus la glycémie diminue, plus le niveau de faim s’accentue. Et bien sûr, lorsque la faim est trop importante, il est plus ardu de faire des choix alimentaires sensés, tant au niveau de la qualité que de la quantité consommée. Les rages de sucre sont donc souvent reliées à des apports alimentaires irréguliers durant la journée et à de longues périodes sans manger. Au menu : 3 repas et de 2 à 3 collations chaque jour!

Des fibres et des protéines pour la satiété!

On retrouve des fibres alimentaires dans les grains entiers comme le blé, l’avoine, l’orge mondé, le quinoa, le riz brun et le millet. Les légumes et les fruits dont on peut consommer la pelure contribuent également à l’apport quotidien en fibres. Les légumineuses, les noix, les graines de chia et de lin en sont également d’importantes sources.

Les protéines, quant à elles, on les consomme via la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer, les œufs et les protéines végétales comme les légumineuses et le tofu. Les produits laitiers et les substituts comme le lait, la boisson de soya, le yogourt et le fromage contribuent aussi à combler les besoins protéiques. Pensez à inclure ces deux nutriments à chaque repas et à chaque collation pour une saine gestion de l’appétit!

On dit non aux édulcorants!

Qu’ils soient naturels, comme la stévia, ou artificiels, comme l’aspartame ou encore acésulfame-potassium, les édulcorants n’aident pas à prévenir ou à maîtriser les rages de sucre. S’ils peuvent constituer une option à considérer pour les personnes diabétiques, les études démontrent toutefois que les édulcorants entretiennent l’envie pour les aliments sucrés.

On « désature » nos papilles!

Au quotidien, on essaie de limiter les sucres ajoutés dans nos choix d’aliments. Le but n’est pas d’éliminer toute source de sucres ajoutés, mais bien de privilégier la version nature de yogourts ou de gruaux commerciaux et de les sucrer soi-même. Un peu de miel ou de sirop d’érable feront l’affaire! On évite aussi les liquides sucrés comme le jus, les boissons gazeuses ou les cafés aromatisés. On s’hydrate plutôt avec de l’eau, du thé ou des tisanes.

 

Avec ces 4 conseils, exit les rages de sucre! Manger un peu de chocolat à l’occasion n’aura jamais été aussi délicieux!

 

Pour découvrir tous nos produits gourmands et santé CLIQUEZ ICI.

Plus d'articles

6 commentaires

  • Isabelle Huot: November 10, 2020

    @Nicole: Vous pouvez remplacer le yogourt par du lait, mais n’oubliez pas de doser la quantité afin de ne pas obtenir un mélange trop liquide!

  • Nicole Langlois: November 10, 2020

    Bonjour,
    Je n’aime pas le yogourt, même dans les recettes. Avec puis-je le remplacer dans vos mélanges à muffins ?
    Merci

  • Isabelle Huot Docteure en nutrition: September 09, 2020

    @Stéphanie:
    Le jeûne intermittent gagne en popularité. La méthode consiste à alterner entre périodes de jeûne (eau seulement ou très faible apport en calories) et période d’alimentation normale. Il existe de nombreuses formes de jeûne intermittent : certains préconisent 2 à 3 journées de jeûne par semaine alors que d’autres suggèrent de jeûner plusieurs heures chaque jour. Le plus important est de manger normalement lors des périodes d’alimentation, ce qui est difficile à atteindre pour plusieurs. Si effectuée correctement, des études chez les animaux démontrent que cette approche donne des résultats positifs sur la perte de masse grasse, la réduction de l’inflammation, la chute du cholestérol sanguin et la tension artérielle. Considérant le manque d’études chez l’humain, on ne peut recommander encore cette approche alimentaire. Notamment, les diabétiques, les enfants, les femmes enceintes, les gens souffrant de troubles alimentaires, de maladies du foie ou des reins devraient éviter de jeûner.

    On dit souvent que l’objectif est d’atteindre ses besoins lors de la période de prise alimentaire. Cependant, dans bien des cas, le jeûne est utilisé comme stratégie de perte de poids et donc, on souhaite obtenir un déficit calorique. Plusieurs stipulent que l’un des avantages est qu’en mangeant sur une plus petite plage-horaire, cela permet de manger un peu moins. J’espère que cela vous éclaire un peu!

  • Stéphanie: September 09, 2020

    vous pensez quoi du jeûne intermittent ?

  • Isabelle Huot Docteure en nutrition: May 08, 2020

    Bonjour Ginette. Effectivement vous pouvez substituer le sucre par le xylitol mais vous devez tenir compte de deux aspects.
    1- le pouvoir sucrant du xylitol est plus élevé que le sucre, la quantité à intégrer à votre recette sera bien plus petite, ce qui peut modifier l’aspect global de votre produit.
    2- Même si les édulcorants n’ont pas d’impact sur votre glygémie, on recommande de les consommer en quantité modérée. Qui plus est, la teneur en glucides de votre scone sera toujours considérable, bien qu’elle soit plus faible.

  • Ginette roberts: May 08, 2020

    Etant diabėtique, puis-je remplacer sucre par xylitol dans recette de scones

Faites-nous part de vos commentaires! Exprimez-vous!

Tous les commentaires de blogues sont vérifiés avant publication