• MENU
  •   0

  • LIVRAISON GRATUITE 150 $ ET PLUS QC | ONT
Le mois de novembre vous déprime? Dans son article pour la Boulangerie St-Méthode, Isabelle Huot Docteure en nutrition vous propose des stratégies anti-déprime en lien avec l'alimentation.


LE POUVOIR DES ALIMENTS SUR LE MORAL
Collaboration avec la Boulangerie St-Méthode 

 

Si l’influence d’une alimentation saine sur la prévention des maladies est bien connue, peu connaissent le pouvoir des aliments sur notre moral. Pour égayer notre mois de novembre gris, rien ne vaut une assiette gagnante garnie d’aliments aux vertus anti-déprime. Tour d’horizon des musts du bonheur!

 

Stratégies anti-déprime

 

  1. Ne pas éliminer les glucides 

Neurotransmetteur associé au bien-être, la sérotonine peut largement influencer notre humeur. Outre la médication, pour augmenter la sérotonine en circulation, il faut manger des glucides. Rien n’est plus déprimant que les régimes amaigrissants qui proscrivent les glucides. Les produits céréaliers (pain, pâtes, riz, couscous) sont nos alliés. Les aliments riches en tryptophane, précurseur de sérotonine, sont aussi à favoriser (poulet, dinde, poisson, noix, graines).

 

  1. Manger plus de poisson

Les pays au sein desquels on consomme beaucoup de poissons souffrent moins de dépression que ceux qui ont une faible consommation. Les oméga-3 réduiraient l’agressivité chez les jeunes, diminueraient le risque de dépression post-partum et favoriseraient l’équilibre émotionnel chez tous. Sans remplacer la médication, les oméga-3 peuvent être de bons alliés pour la santé psychologique. 

 

  1. Nourrir son microbiote

La relation entre la composition de sa flore intestinale et son cerveau fait l’objet de plus en plus de recherche (Gut-brain axis). Les études démontrent qu’une flore moins diversifiée est associée à un risque plus élevé de dépression. Pour diversifier sa flore, rien ne vaut les fibres alimentaires retrouvées notamment dans le pain de grains entiers et les sources de probiotiques (kéfir, lait fermenté, etc). L’inuline, une fibre prébiotique, retrouvée dans certains pains de la Boulangerie St-Méthode est aussi intéressante. Cette fibre sert de nourriture aux probiotiques vivant dans notre intestin. 

 

  1. Rencontrer ses besoins en vitamine D

Les personnes qui ont des taux sériques bas de vitamine D risquent plus de souffrir de dépression. Si plus d’études sont nécessaires pour confirmer le tout, optimiser son niveau de vitamine D est recommandé également pour moduler son système immunitaire. Mon conseils? Misez sur les sources alimentaires de vitamine D (lait, œufs, poissons gras, pain Campagnolo (comme la miche 100 % blé entier Campagnolo) tout en prenant un supplément d’octobre à avril. 



  1. Du chocolat SVP

Le chocolat, avec son contenu en phényléthylamine et en théobromine, stimule la sécrétion de sérotonine, le neurotransmetteur du bonheur. Il apporte aussi de la caféine, un autre stimulant. Pour profiter de ses substances actives, il faut choisir un chocolat riche en cacao (70 % et plus) de qualité. 

 

En résumé :

  • L’alimentation joue un rôle non seulement sur la santé physique mais également la santé psychologique. 
  • Certains nutriments, notamment les glucides, les oméga-3 et la vitamine D pourraient jouer un rôle positif sur le moral.
  • Moduler son microbiote via les fibres, les pro et les prébiotiques favoriserait l’équilibre émotionnel.



Vous voulez en savoir plus sur la gamme de produits de la Boulangerie St-Méthode? CLIQUEZ ICI

Plus d'articles

0 commentaires

Faites-nous part de vos commentaires.

Tous les commentaires de blogues sont vérifiés avant publication.

RÉFÉREZ UN AMI