• MENU
  •   0

  • Livraison 5,99$ Québec | Ontario

Par Isabelle Huot et son équipe

LE POISSON AU MENU!

Par Isabelle Huot et son équipe

LE POISSON AU MENU!

 

Si l’on pense à un aliment qui ne fait pas l’unanimité, le poisson nous vient assurément en tête! Tantôt apprécié, tantôt presque évité, ce dernier crée bien souvent des divergences d’opinion. Que celui-ci plaise ou non, les experts du domaine de la santé suggèrent d’introduire le poisson au menu au moins 2 fois par semaine. Vous respectez ces recommandations?

Le poisson… oui! Mais pourquoi?

Étant une source de protéines alternative à la viande, le poisson mérite une place de choix dans notre menu. Si plusieurs poissons affichent un contenu plutôt faible en gras, certains poissons que l’on qualifie de poissons « gras » sont riches en oméga-3. Alors que certains oméga-3 sont issus de sources végétales comme les noix, graines, huiles végétales ou avocats, d’autres proviennent exclusivement de sources marines. Pas d’aliments marins, pas d’oméga-3 de cette catégorie (EPA-DHA)! Puisque ces derniers sont réputés pour leurs bienfaits sur la santé cardiovasculaire et sachant que les suppléments ne valent pas la synergie de l’aliment, il s’agit d’une bonne raison d’introduire le poisson au menu.

Le poisson renferme aussi une foule de vitamines et de minéraux essentiels à la santé globale : vitamine D, sélénium, iode, magnésium, fer et cuivre.

Un meilleur choix?

Les poissons à privilégier sont donc ceux qui contiennent ce type de gras ainsi qu’une faible concentration de mercure.

  • Maquereau
  • Saumon
  • Éperlan
  • Omble
  • Hareng

Le poisson au menu!

Le camouflage : pour apprivoiser le poisson, il est idéal de le consommer lorsque cuisiné parmi d’autres aliments plutôt que seul : croquettes maison, burger de truite, lasagne de fruits de mer et poisson, pizza au saumon, etc.

Les conserves : il s’agit probablement de la meilleure façon de s’y initier. Il suffit de mélanger du saumon en conserve avec un œuf, de la chapelure et des assaisonnements au choix pour composer des croquettes. Toute la famille en raffolera, à manger seules ou dans des hamburgers.

Le poisson surgelé : moins cher que le poisson frais, le poisson surgelé se trouve facilement dans toutes les épiceries et plusieurs espèces sont offertes. Sur une plaque de cuisson, on étend des légumes, le contenu d’une boîte de tomates en dés et des épices, puis on y répartit quelques filets de sole surgelés. Faire cuire le tout au four.

Un max de fraîcheur : un bon filet de poisson frais de chez le poissonnier peut être savouré en papillote, simplement avec un filet d’huile d’olive, quelques tranches de citron ou du poireau, ou encore saisi à la poêle. La chair du poisson se détachera en flocons moelleux qui révéleront les saveurs authentiques de la mer! Sachez que le poisson se marie avec une foule d’ingrédients : agrumes, moutarde de Dijon, miel, pesto, salsa fruitée maison, en croûte de noix, etc.

Bon à savoir! La cuisson à la poêle fait se dégager une odeur plus forte qu’une cuisson au four, qui est également plus simple.

Finalement, dans le but de protéger les espèces menacées d’extinction, on opte pour des produits de la mer issus de pêche durable. Pour ce faire, on recherche les éco-étiquettes sur les emballages ou chez le poissonnier. Ces produits sont pêchés ou cultivés de manière à maintenir ou accroître la production à long terme, sans mettre en péril la santé de nos océans. Le logo MSC assure un choix écoresponsable!

Pour découvrir tous nos produits gourmands et santé CLIQUEZ ICI.

Plus d'articles

0 commentaires

Faites-nous part de vos commentaires! Exprimez-vous!

Tous les commentaires de blogues sont vérifiés avant publication